Chut…

Troisième épisode de l’utopie fabuleuse

L’île des murmures

2029, les cordes vocales des habitants de l’île ont été lentement grignotées par les particules radioactives. Retombées avec panache sur les membranes des Corses, elles ont muté en virus omertisique, plongeant le territoire dans l’aphonie.

Fin du discours et des verbiages amplifiés, place à la parole sans teinte, épurée des tonalités faussaire. Place à l’expression à corps ouvert.

 

L'omerta prend corps

L’omerta prend corps

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: